top of page

Qu'est-ce que le nomadisme ?

Dernière mise à jour : 31 mai



Si je regarde la définition donnée par le Larousse, le nomadisme s'explique comme :


1. Genre de vie caractérisé par le déplacement des groupes humains en vue d'assurer leur subsistance;

2. Vie de vagabondage, de nomade sans but.

 

Je ne me retrouve pas dans la première définition d'assurer ma subsistance.

Oui sans doute pour trouver un magasin, une échoppe sur la route pour ravitailler mon frigo, titiller mes papilles gustatives, mais subsister, non, car j'avoue ne plus avoir à travailler puisque ma pension tombera mensuellement sur mon compte bancaire.


Je suis plus proche de la seconde interprétation : l'errance spirituelle, culturelle et sociale, et mes attentes me sont clairement connues : mouvement, inspiration, changement.


J'avais premièrement misé sur l'acquisition d'un terrain avec une ruine à retaper dans les douces collines portugaises pour retrouver des connaissances belges et profiter de la douceur du climat, de la bonne chère et des facilités financières octroyées aux retraités.

Soyons réalistes, un sou est un sou.

J'ai entamé des recherches, contacté des agences et puis me suis finalement demandée si je n'allais pas m'embêter ? Retaper prends un temps, et puis ???


Les membres de ma famille ont tendance à tenir longtemps, et tant mieux pour eux, frôlant le nonante ou le dépassant, ce qui après un rapide calcul me permettrait de profiter de cette quiétude durant plus de vingt ans ..... Un beau chiffre quand même!

Vingt ans tranquille sur mon lopin de terre à me buriner au soleil ...

Était-ce cela mes attentes ?

 

Puis par hasard, j'ai visionné la vidéo sur YouTube d'un nomade retraité expliquant ses voyages, déconvenues et plaisirs, avec une joie dans les yeux qui pétillait comme des bulles de champagne.

Je me suis alors dit : Pourquoi pas moi ?

J'aime les voyages, j'aime le contact social, l'histoire, les cultures ....

Il me fallait creuser le sujet. Nous sommes alors en 2019.


Factuelle, il me fallait établir le pour et le contre d'une vie en van.


Commençons par le côté obscur de la vie nomade :

  • Être sur la route régulièrement;

  • Être fatiguée des déplacements;

  • Ne pas savoir où dormir le soir;

  • Devoir m'adapter aux changements d'environnement, de culture;

  • Trouver de l'eau, du carburant;

  • Risquer de me sentir seule, personne à qui parler, faire mon aventure en solo;

  • Risquer de me faire attaquer, voler, violer (retombe sur tes pieds Tina, tu n'as plus vingt ans).

 

Notre société actuelle n'accepte pas les nomades sans une perception d'instabilité ou de marginalité.

 

Ensuite le côté positif :

  • Aucune routine;

  • Découverte de nouvelles personnes, de nouvelles langues et cultures;

  • Apprendre sur soi, sur les autres;

  • M'obliger à me dépasser et acquérir une plus grande confiance en moi (j'ai eu de nombreux doutes sur ma capacité à entreprendre cette aventure);

  • Liberté de mouvements, de temps;

  • Moins de matérialisme, tout doit rentrer dans 12m², vivre plus simplement;

  • Moins de contraintes des lois, des carcans sociaux;

  • Voyager durable et prendre soin de la planète à mon humble niveau - ce n'est pas parfait mais j'y participe au niveau du rationnement dans la consommation d'eau, en ayant opté pour des toilettes sèches, peu ou plus d'utilisation de plastique.


Après avoir énuméré tous ces points, j'avais réponse ou des solution pour les points de doute comme :

  • J'utiliserai des apps ou Google pour savoir où m'arrêter la nuit ou chercher de l'eau, du carburant. La technologie est présente pour nous aider.

  • Si je suis fatiguée, je reste à un endroit le temps de me ressourcer.

  • Si je me sens seule, j'irai vers les autres, discuter, trouver d'autres nomades,ce sont des approches possibles.

  • Contre les attaques, les vols, j'ai renforcé les sécurités du van, j'ai appris des bases de self-défense.


Alors qu'est-ce qui pouvait encore m'empêcher de valider cette optique de vie ?

Peur moi ? ..... Presque jamais ....

 

Comme vous le constatez, le nomadisme fut un choix réfléchi et assumé.

12 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page